Dans le Sahara, les distances sont énormes. Peu d'eau, pas beaucoup de pâturages. Il existe malgré tout, un moyen de transport adapté à ce milieu: il est appelé à juste titre « le vaisseau du désert ». C'est le dromadaire. En fait, tout le monde l'appelle ici chameau. Sa résistance est sans égal, même si elle est parfois un peu surfaite. Sa vitesse moyenne est de 6 km/h. Il peut abattre sans manger et sans boire des centaines de kilomètres pendant 10 à 15 jours, à condition de pauses régulières. Il doit pouvoir grignoter souvent. Il est le rare animal à pouvoir utiliser les quelques plantes poussant dans ces plaines arides. Il a très mauvais caractère, il est capricieux, inconstant... Selon un proverbe local, « changer les habitudes des chameaux, c'est vouloir s'en débarrasser ».

9511 - Photo : Désert de Libye, un thé au Sahara

  

9511 - Photo : Désert de Libye, un thé au Sahara